Comment couler une dalle de béton ?

Voulez-vous poser une dalle de béton à l’extérieur et à l’intérieur de votre logement et vous recherchez comment procéder ? Cet article va vous aider à découvrir les étapes de manière à couler une dalle de béton en quelques points.

Première étapes : planification de l’emplacement

En vue de décrire au mieux l’emplacement au moment où la dalle en béton sera versée, il est recommandé en premier lieu de calculer au mieux sa surface. Fixez par la suite la limite de cette surface grâce à des piquets fixés aux coins, et accolez-les au moyen d’un cordeau. En outre, la dimension du décaissement qui recevra la dalle de béton est censée dépasser d’au moins 20 cm. Une dalle de béton déborde communément de 5 cm la superficie du terrain. Les petites superficies à 10 m2, se décaissent aisément grâce à un outil de jardinage et une pelle. Pour les plus grandes surfaces, il est conseillé d’utiliser un engin de décaissement, comme une petite pelle afin de couler une dalle de béton.

Prochaine étapes : l’exécution du coffrage

Le coffrage en bois est dédié à recevoir le béton. Mettez des planches de bois mesurant environ 27 mm de densité à l’intérieur de la superficie décaissée. L’extrémité des planches est obligée d’arriver à la même taille verticale que celui de la dalle de bétonnière. Vérifiez que ces planches restent toujours immobiles. En ce qui concerne la pente destinée à l’écoulement d’eau, soyez toujours attentif à la mise en place d’une dalle de bétonnière non couverte. Considérez à prévoir au mieux le rejet des eaux pluviales. Le coffrage est tenu d’être légèrement incliné (pas plus d’1 cm/ mètre) dans le sens du rejet des eaux. Cela favorise le fait de couler une dalle de béton. De même, une dalle de bétonnière exécutée tout au long d’une construction est dans l’obligation d’arriver à 3 cm au maximum, au bas de l’ouverture de portes pour protéger des inondations de l’habitation. Dans cette condition, la dalle de bétonnière est censée être dissociée du logement à l’aide d’une feuille compressible mesurant 10 mm en densité, ou un joint particulier.

La dernière étape : l’exécution de l’armature

Posez une nappe d’armature en fer destinée au béton armé au fond de chacune des parties du coffrage. Autorisez un retrait à peu près de 5 centimètres de chacune des faces du coffrage, en ce sens que l’armature pour le béton armé est tenue d’être parfaitement recouverte par l’aggloméré. Si besoin de mettre des nappes de ferraillage se superposant, accolez-les entre elles à l’aide du fil de liaison. L’armature est dans l’obligation d’être surhaussé de 5 cm au maximum relativement au bas du coffrage. Des morceaux de parpaing sont susceptibles de jouer le rôle de surélévateurs.

Comment mettre à niveau un plancher ?
Quelles sont les réglementations spécifiques aux travaux publics ?