Comment mettre à niveau un plancher ?

Il existe mille et une manières de mettre à niveau un plancher. Le choix ou plus précisément le type de travaux dépend généralement de certains critères incluant par exemple le niveau de déformation du sol, l’état du plancher, la nature des poutres, etc.

Procéder au coffrage du sol

Il s’agit entre autres de la meilleure solution qui permet de mettre à niveau un plancher dont la déformation est considérable. Le coffrage sert alors à confiner les poutres restantes avec une série de planches à niveau. Pour les installer convenablement, dans les règles de l’art, vous pouvez vous servir d’un serre-joint ou bien d’un rabot. La partie de la planche à niveau portant sur le flanc de la poutre est attachée par des rondelles et des tire-fonds. La partie supérieure suspendue dans le vide sera pour sa part entretoisée afin d’éviter certaines déformations au niveau du sol.

Faire un nouveau solivage

Ce type de travaux est recommandé pour mettre à niveau un plancher non porteur et non droit. Cela permet en effet de rendre celui-ci porteur en installant correctement des solives portées sur le solivage existant. Toutefois, l’ajout d’un nouveau solivage dépend exclusivement du matériau avec lequel sont construits vos murs. Si ces derniers sont en béton, il vous est conseillé d’ancrer les nouvelles solives avec des sabots métalliques. Pour les murs en pierre, il convient d’insérer directement les solives à l’intérieur de ceux-ci. Pour information, seul un nouveau solivage peut supporter un plancher en OSB, en bois massif, etc. Cette solution permet également d’aménager l’espace, plus précisément le comble situé entre les deux solives. Vous pouvez par exemple y aménager un système d’isolation thermique ou phonique.

Mettre à niveau un plancher porteur

Pour la remise à niveau d’un plancher porteur, il est judicieux d’utiliser des lambourdes. Pour ce faire, il vous importe simplement de les poser correctement sur le plancher existant. Cela dit, la hauteur de la mise à niveau doit être ajustée à l’aide de plusieurs cales. Les lambourdes sont en effet les meilleurs dispositifs en mesure d’accueillir ou de supporter le plancher en dalles, en bois massif, en OSB, etc. Toutefois, il convient de rappeler que le plancher en bois massif ne doit en aucune manière être recouvert par d’autres types de matériaux. Ce qui n’est pas du tout le cas pour les planchers en OSB ou en dalles. Ces derniers qui peuvent bel et bien être couverts par une gamme de finition, à l’exemple du parquet, du PVC, du carrelage, de la moquette, etc. À part les lambourdes, il est également possible de mettre à niveau un plancher porteur en utilisant des plaques de sol en Fermacell. Dans ce cas, vous aurez alors besoin d’une chape équipée de biles isolantes afin de niveler le sol. Il vous faut aussi une série de raccords à feuillure pour l’assemblage des plaques. Par rapport aux lambourdes, les plaques de sol en Fermacell présentent l’avantage d’être facile à installer et d’éviter le passage aux ponts thermiques.

Comment couler une dalle de béton ?
Quelles sont les réglementations spécifiques aux travaux publics ?